Les ruchers champêtres

Les ruchers champetres plan du site
accueil législation apicole au rucher la miellerie Thonnance liens

« Les ruchers champêtres » 10 rue de Bussy 52300 THONNANCE-LES-JOINVILLE

Les principaux liens de ce site sont issus de :« La galerie virtuelle apicole » http://www.apiculture.com - L’encyclopédie libre « Wikipédia » http://fr.wikipedia.org

Copyright © lesrucherschampetres.fr - Mentions légales.

Au rucher

Cette disposition nous permet de profiter d'une plus grande diversité de flore, et donc de miels. D'autre part, il arrive certaines années qu'un des ruchers (lieu où l'on regroupe les ruches) ne soit pas très productif, les autres compensent alors généralement ce "manque" de récolte.

Nous attachons beaucoup d'importance à la flore mellifère environnementale, celle-ci devra être variée et s'étaler tout au long de la "belle" saison, en effet, des colonies d'abeilles placées par exemple au milieu de cultures céréalières viendrons très certainement à manquer de nourriture à un moment ou un autre s'il n'y a pas quelques prairies ou forêts dans les environs.

Nos ruches sont actuellement réparties dans trois sites géographiques différents.

Tout au long de l'année, l'apiculteur veillera "au grain": il faudra s'assurer que les abeilles ne sont pas dérangées, les causes peuvent être nombreuses, on compte bien plus d'ennemis des abeilles que l'on ne pourrait le penser!

 • Quelques un sont friands d'abeilles: les hirondelles, les mésanges, les frelons, les guêpes, les grenouilles...

 • Certains préfèrent le miel ou le pollen, les fourmis, les souris, quelques papillons de nuit, les pics-verts, les ours (ouf il n'y en a pas ici)...

 • les maladies: parasitaires comme la varroise, la nosémose..., les virus.

 • les pollutions, insecticides et pesticides pour ne citer que ceux-ci!...

 • les intempéries,

 • le vandalisme: ruches retournées, détruites, volées... (Je me tairai sur certaines pratiques!)

Aux ruchers champêtres, nous "conduisons" nos ruches avec beaucoup de soin et le plus naturellement possible.

Nous privilégions la sélection naturelle, les ruches "suspectes" sont mises en quarantaine, voir supprimées en cas d'affaiblissement et de suspicion de maladie.

Nous ne conservons que des abeilles qui résistent le mieux aux différentes attaques: maladies, acariens...etc.