Les ruchers champêtres

Les ruchers champetres plan du site
accueil législation apicole au rucher la miellerie Thonnance liens

Astuces et « tours de main »

L'apiculture: quelques astuces

Vous trouverez sur cette page quelques-unes de nos façons de "conduire" nos ruches qui nous facilitent souvent la tâche.

Vous pourrez, par l'intermédiaire du formulaire de contact, nous faire part de vos idées, de vos pratiques... pour enrichir cette rubrique.

En résumé, c'est la partie bric-à-brac du site, là où l'on peut trouver le détail, le "tour de main" qui va aider dans les travaux d'apiculture...

Les fourmis: quelques fois logées sous les toits de ruches, sur le plateau couvre cadres, on arrivera à s'en débarrasser en plaçant quelques feuilles de noyer sous les toits. C'est très efficace, mais il est quelquefois difficile de trouver les feuilles en question lorsque ce n'est pas encore l'époque!

Les coussins isolants: à placer au dessus du couvre cadres, l'achat de polystyrène extrudé (quoi que pas « donné ») nous paraissait une bonne idée pour confectionner ces coussins. Facile à couper, c'est un excellent isolant. Mais nous avons eu la surprise de constater qu'une souris avait réussi à se glisser sous le toit d'une ruche pour s'occuper de ce coussin, voyez la photo ci-contre!

D'autre part, les fourmis ont vite compris qu'elles pouvaient y loger aussi!

Nous laissons généralement ces coussins tout au long de l'année, ainsi l'isolation fonctionne aussi contre la surchauffe des rayons du soleil. Le coussin est quelquefois placé au dessus du toit plat et lesté avec une pierre. Il résiste assez bien aux intempéries, les fourmis aiment beaucoup moins cette situation.

Le couvre cadres transparent: il nous paraissait intéressant de pouvoir observer les abeilles à travers le couvre cadre. Voici donc un petit compte rendu de notre expérience à propos de ces couvres cadres que nous avons confectionnés avec du plexi souple (assez épais) acheté dans le "brico-machin" du coin.

 • Tout d'abord, il a été assez difficile de leur redonner une bonne planéité. Ceux-ci gardant la forme du rouleau, il a fallu les passer en chambre chaude sous presse pendant plusieurs jours!

 • Avec les coussins isolants présentés ci-dessus, nous n'avons pas remarqué de trace de condensation contrairement à ce que nous pensions et à ce que l'on nous avait dit! (comme quoi, rien ne vaut d'essayer soit même)

 • Par contre, après un an d'utilisation, la transparence a déjà bien diminué, les abeilles y déposent de la propolis.

 •Le plexi, devient cassant, nous ne pensons pas poursuivre cette expérimentation bien longtemps.

  • Ce couvre cadre n’est maintenant plus d’actualité avec nos ruches Nicotplast.

« Les ruchers champêtres » 10 rue de Bussy 52300 THONNANCE-LES-JOINVILLE

Les principaux liens de ce site sont issus de :« La galerie virtuelle apicole » http://www.apiculture.com - L’encyclopédie libre « Wikipédia » http://fr.wikipedia.org

Copyright © lesrucherschampetres.fr - Mentions légales.

Les plateaux chasse-abeilles pour la récolte: Nous n'utilisons pas systématiquement ce dispositif qui doit généralement être associé à une grille à reine pour être efficace. En effet, cela réduit l'espace de ponte de la reine nous pensons que le développement du couvain s'en trouve limité. Par contre, il est vrai que leur utilisation facilite grandement la récolte du miel: pratiquement plus aucune abeille dans les hausses le jour de la récolte, donc retrait des hausses en un seul bloc...

Ces plateaux sont placés entre le corps de ruche et les hausses généralement deux jours avant la récolte. Les abeilles descendent dans le corps de ruche, et une "chicane" les empêche de remonter dans les hausses.

Ceci nécessite deux aller-retour au rucher: pose des plateaux puis récolte deux jours après. Par contre, l'enlèvement des hausses s'effectue en moitié moins de temps!

La fausse teigne, comment l'éviter dans le stockage des hausses: les hausses sont empilées à la lumière sur un support, le but recherché est de créer un effet "cheminée" (tirage), on s'assurera de faciliter une circulation d'air de bas en haut dans la pile de hausses. Les fausses teignes n'aiment pas du tout ces conditions, ainsi, vous serez tranquille sans avoir à utiliser quelque "produit" que ce soit.

Notre "méthode naturelle pour lutter contre le varroa: nos ruches sont équipées de plateaux grillagés à ouverture totale toute l'année, ceci depuis 1984. Ainsi, nous avons constaté un meilleur état sanitaire et une atmosphère plus saine au sein de la ruche, moins d'humidité... Est-ce pour cette raison que nos ruches sont peu parasitées par le varroa? En attendant, nous ne remarquons pas de mortalité qui pourrait être directement imputée à ce parasite.

Pas de traitement chimique! Sur ce dernier point, nous savons que tous les "apiculteurs" ne sont pas d'accord, mais les résultats parlent d'eux même!

Pour éloigner les oiseaux qui viennent manger les abeilles (et salir les toits de ruches avec leurs déjections), nous avons trouvé une idée qui semble bien être efficace:  suspendre des CD ou DVD à proximité des ruches. Le moindre souffle de vent les faisant tourner, leurs reflets effraient ainsi les oiseaux qui ne s’approchent plus!
Plus de détails à ce sujet sur le blog.

Nous avons eu l’idée de confectionner des couvercles transparents pour nos nourrisseurs couvres cadres Nicotplast. Permettant de contrôler ce qu’il se passe dans les nourrisseurs sans aucun dérangement des abeilles lorsque nous leur donnons accès aux bacs pour qu’elles puissent lécher les restes de sirop. Plus de détails à ce sujet sur le blog.